Épidémie Covid-19

Bonjour

Nous vivons tous en ce moment une situation tout à fait exceptionnelle du fait de l’épidémie de COVID-19 ;

Compte tenu de l’incertitude à laquelle nous sommes tous confrontés je voulais vous écrire directement pour vous tenir informés des mesures que j’ai décidé de mettre en œuvre au cabinet.

La sécurité et la santé de mes patients mais aussi de mon équipe sont beaucoup trop importantes pour que je prenne la décision de laisser le cabinet accessible et ouvert sans limite d’accès comme je l’ai toujours fait jusqu’à présent.

Ma priorité absolue est la santé de tous, avant tout, et il en va de ma responsabilité de limiter la propagation du virus.

A compter de ce jour le cabinet demeurera donc fermé.

Bien évidemment je ne tourne pas le dos aux urgences auxquelles vous pourriez être confrontés, c’est pourquoi mon secrétariat téléphonique restera ouvert le plus longtemps possible dans le contexte actuel et que nous prendrons en charge tous les appels liés à vos problématiques pour les gérer au cas par cas en fonction des besoins de chacun d’entre vous.

En tenant compte d’une situation par définition très évolutive, nous réagissons le plus vite possible et en contact rapproché avec vous en étant disponibles au 01 34 62 57 57 mais aussi sur notre adresse de contact sagtvb@gmail.com à tout moment pour répondre à vos questions.
Cette mesure exceptionnelle étant mise en place dès aujourd’hui, je vous demande d’être indulgent avec mes équipes, pour qui la mesure est également nouvelle à appliquer.

Face à cette situation, soyons tous solidaires. Pensez à vous et votre entourage en respectant les demandes qui nous ont étés faites.
Mes pensées vont également à mes confrères généralistes et aux personnels hospitaliers qui assurent au quotidien notre surveillance et notre santé. Aidons les !!!

Prenez soin de vous et de vos proches, c’est le plus important,

Nous serons bien évidemment là pour vous accueillir de nouveau dès que nous pourrons le faire. En attendant restons unis pour faire face et endiguer le phénomène.

Dr Georges Tafoureau.